La croisée des chemins

Tu te réveilles un matin
A la croisée des chemins
D’un regard lointain
Tu ne vois plus qu’un miroir sans tain
Où demain est sans dessein.

Tu te réveilles un matin
Au rythme quotidien des complaintes
A porter ce qui t’éreintes
Sans plus d’entrain
Tu n’as plus faim.

Tu te réveilles un matin,
Un seul poids pèse entre tes mains,
Te noyer dans un avenir chagrin
Ou regarder en face ton destin ?
Réécrire ton parchemin.

Tu te réveilles un matin
Et tu changes les musiciens
Pour de nouveaux refrains.
Et même s’il te faut briser tes liens
En dépit des chagrins
Ce matin-là t’appartient.

Tu te réveilles un matin
A la croisée des chemins
Comme il te convient
Tu guides ton destin
Et soudain l’horizon revient.

Jouet Josette alias Josy
le 26 juillet 2017

Si vous avez aimé cet article, partagez-le avec vos amis à l'aide des boutons ci-dessous :

Facebook Twitter Google Plus
[jetpack-related-posts]

Laissez un message

*