Boire et déboires

Un anniversaire
On prend un verre
Un pot au boulot
On prend un apéro
Une réunion d’amis
On prend un drink
Une fête de famille
Et le vin pétille
Euphorie…
L’alcool désinhibe

 

Insidieusement
Partout il s’invite,
Au début c’est de la tolérance,
On aime bien
On supporte bien
Et de mieux en mieux
Puis on prend l’habitude
Puis inconsciemment
Il en faut toujours plus
Puis il devient une solution
Difficile à remettre en question
Et puis vient le besoin.
Peu importe l’effet
Il devient essentiel…
C’est l’addiction…

 

De dépendance à accoutumance
L’alcool est une servitude
Qui plonge dans la solitude,
Et de biture en biture
C’est le manque qui torture,
D’angoisse il s’endiable,
Il devient incontrôlable
Prenant à la raison toute dimension
Il détruit toute passion
Boire, boire, et encore boire
Jusqu’à ne plus savoir
Jusqu’à ne plus pouvoir
Jusqu’à n’être plus qu’épave
L’alcoolisme, quel déboire !

Jouet Josette alias Josy
le 7 septembre 2017

Si vous avez aimé cet article, partagez-le avec vos amis à l'aide des boutons ci-dessous :

Facebook Twitter Google Plus
[jetpack-related-posts]

Laissez un message

*