Les vautours

A l’abri de leurs palaces, coriaces, ils se succèdent avec audace
Cocasses, ils coassent pour la populace qui s’embarque sur leur pinasse
Mais hélas à table plus de rascasse
Leur calebasse est pleine de lavasse

 

La populace se lasse et s’agace
Trouver l’interface et rester perspicace
C’est inefficace et fugace mais les rapaces c’est tenace
Les godasses dans la bouillasse, loquaces, ils restent à la surface
Et même si leur miroir ramasse des coups de caillasses
C’est la loi des voraces
On s’embrasse, on s’enlace, on assume sa crasse

 

Le nez dans la mêlasse, jusqu’à contumace
Les vautours ça ose, ça menace et ça fait volte-face
L’impasse ça les dépasse et les surpasse
Les rapaces ça gouaille, ça écrase, ça valse
Ça compte en liasses sur le dos la populace

 

Sagaces ou salaces
Les vautours pugnaces protègent leurs palaces
Rester sur la paillasse c’est pas classe
Dans toute occase, même nase,
Ils sont là, cachés sous leur masque double face
Ils se placent à coup d’antiphrases, de paraphrases et de périphrases

 

Ils chassent voraces, rôdant à l’affût de la moindre carcasse
Pour en faire une ragougnasse à la sauce rapace
Qu’importe son goût, même fadasse, pas de grimace
La populace fera une bonne farce !

 

Mais de grâce que la populace devienne sagace
Car les vautours passent et repassent mais jamais ne trépassent !

Jouet Josette alias Josy

Si vous avez aimé cet article, partagez-le avec vos amis à l'aide des boutons ci-dessous :

Facebook Twitter Google Plus
[jetpack-related-posts]

Laissez un message

*