Le chemin du hasard

Il est de ces évènements complètement improbables
Et qui rendent le reste de la vie totalement incroyable
Ce genre de circonstance à laquelle tu penses comme un espoir
Et que jamais tu ne crois recevoir

Alors sans en train tu regardes tes lendemains défiler
Et tu prends le vent comme une étreinte à ton cœur lassé
Tu avances et tout n’est qu’illusoire
Puis un soir tu empruntes le chemin du hasard

Et dans le silence de ce soir-là nos regards se croisent
Mon cœur s’élance, les mots n’ont plus de sens, le monde est silence
Je te vois, plus rien n’existe et le reste est dérisoire
Puis je sens le vent qui m’enlace et qui m’embrasse et je tangue et je danse

C’était un soir de décembre il y a six ans
Tu m’es apparu et comme une évidence je t’ai reconnu
J’trouve pas les phrases pour dire ce que je ressens
Mais depuis ce soir-là tu es mon Prince au cœur diamant

Tu m’as embrassée, j’étais embarrassée
Je me suis abandonnée et follement on s’est aimés
Corps en trans, cœurs balance
Plus rien n’avait d’importance

J’n’ai pas de mots pour dire mes sentiments
Mais chaque jour passé ensemble est comme une onde de vague sur l’océan
M’inondant de douceur et de caresses
Tu es un torrent de tendresse que sans cesse tu me déverses

J’n’ai pas de mots ni de prouesses pour nos lendemains
Mais j’te fais la promesse pour le temps qui nous reste
Aussi loin que nous guidera notre chemin
Que sans fin nous danserons la vie main dans la main.